keyboard_arrow_right
keyboard_arrow_right
L’astuce réseaux-sociaux du 24 février : ne faites pas trop d’auto-promo
1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux-sociaux du 24 février : ne faites pas trop d’auto-promo

L'astuce réseaux-sociaux du 24 février Ne faites pas trop d'auto-promo

Ne parlez pas que de vous sur les réseaux sociaux, car c’est mal.

Les marques et les entreprises sont sur les réseaux sociaux avec un objectif commercial : générer du trafic sur leur site internet, et des ventes. La tentation est donc forte de ne parler que de vous. C’est une erreur courante.

Les internautes sont rarement intéressés par votre entreprise, et ne se connectent pas quotidiennement sur facebook ou twitter pour avoir les dernières informations sur vos nouveaux produits. La plupart du temps, ils s’en moquent royalement. Vous allez donc devoir ruser.

Parler seulement de vous sur les réseaux sociaux, c'est mal.
Voilà un tweet qui risque d’être contre-productif

Évoquez de nombreux sujets divertissants, insolites, ou tout simplement intéressants. Ce n’est qu’à la marge que vous pourrez mettre en avant vos produits.

Respectez l’ordre de grandeur 80-20 : ne parlez de vous que 20% du temps. C’est déjà bien suffisant. Et si vous leur offrez 80% du temps un contenu de qualité, une relation de confiance s’installera et les internautes seront beaucoup plus réceptifs aux messages promotionnels.

Lorsque vous parlez de vous, faites-les subtilement : un restaurateur devra plutôt montrer la réalisation de ses nouveaux plats, plutôt que de faire de la réclame classique et lourdingue. Racontez l’histoire de vos produits, le processus de création et l’élaboration, et surtout les personnes qui les réalisent.

On ne valorise pas ses produits sur les réseaux sociaux comme le faisaient les publicitaires à la télé le siècle dernier. On présente son travail, et on donne naturellement envie aux lecteurs de le découvrir. Le tunnel de vente est plus complexe, plus raffiné. Tant mieux.

Si l’autopromotion trop fréquente est le pire des défauts, Sproutsocial en a identifié quatre autres qu’il est bon de connaître :

  1. Le vocabulaire vulgaire ou trop jargoneux : choisissez donc bien vos mots !
  2. Le manque de personnalité : vos publications ne doivent pas être seulement factuelles et donc tièdes.
  3. L’humour qui fait un flop : il n’est pas si facile d’être drôle, surtout à l’écrit. À l’oral, votre interlocuteur dispose de nombreux indices pour déceler le second degré, comme l’intonation de votre voix ou une mimique. Sur les réseaux sociaux, presque tout passe par le texte, et une blague peut donc rapidement être très mal interprétée. Soyez prudent.
  4. L’absence de réponse aux messages : être performant sur les réseaux sociaux, ce n’est pas seulement publier des messages. Encore faut-il y répondre, et accepter de jouer le jeu de la conversation avec vos fans.
Et parce qu'un conseil c'est bien, mais qu'un livre plein de conseils c'est encore mieux, voici une petite sélection d'ouvrages qui m'ont permis de m'améliorer comme community manager.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *