keyboard_arrow_right
keyboard_arrow_right
L’astuce réseaux sociaux du 1er novembre : le pouvoir des listes
1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 1er novembre : le pouvoir des listes

Les listes attirent l’œil

Sur un écran, et encore plus sur les réseaux sociaux, les internautes ont un mode de lecture un peu particulier. Ils papillonnent, mais pas tout à fait au hasard. Les études de eye tracking, qui consistent à relever les parties de l’écran observées par les utilisateurs, montrent une sorte de balayage en forme de F. Les internautes partent du haut puis balayent horizontalement l’écran, avant de descendre et de balayer à nouveau, mais souvent de façon plus limitée.

Je n’ai trouvé que cette image libre de droit pour illustrer le parcours réalisé par les yeux d’un internaute sur les réseaux sociaux. Il s’agit de ce que regardaient les participants à une étude tchèque sur la page facebook de la marque Sprite. On voit très nettement cet effet de balayage visuel en forme de F.

K2_UX (CC BY-SA 2.0)
K2_UX (CC BY-SA 2.0)

Que retenir ?

  1. D’abord, qu’il faut essayer d’être tout en haut de la page. si votre message apparaît en haut du fil d’actualité de l’internaute, il aura beaucoup plus de chance d’être vu. C’est la même chose que pour la page de résultats d’une recherche Google, mieux vaut être en tête.
  2. Ensuite, que les internautes ne lisent pas forcément tout votre texte, mais essentiellement le début. D’où la nécessité de soigner votre phrase d’accroche.
  3. Enfin, organiser son texte sous forme de liste est essentiel pour améliorer la qualité de lecture, et donc la quantité d’information lue.

Une technique consiste à organiser son texte sous forme de liste lorsque cela est possible. Je vais illustrer avec un exemple très simple.

Plutôt que de faire un paragraphe d’un bloc qui énumère le nom des vainqueurs, la Fédération française d’équitation a eu la bonne idée de revenir à la ligne à chaque fois. Et c’est beaucoup plus facile à lire, les noms sont davantage mis en évidence.

Vous pouvez aussi placer un emote au début de chaque ligne afin de bien la mettre en valeur, comme ici.

Il s’agit d’une toute petite liste, mais chaque élément est introduit par un emoji qui annonce la ligne suivante et indique clairement son objet.

Pensez aux listes incomplètes. C’est un grand classique sur les réseaux sociaux, vous allez rarement donner toutes les informations au lecteurs afin de l’inciter à faire une action. Une liste dont le dernier élément serait ????? suivi d’une incitation à la compléter en commentaire est une bonne façon de générer de l’engagement. Une liste incomplète dont le dernier élément est “voir la suite sur notre site” permet de générer du trafic sur votre site web.

Enfin, utiliser les listes est une façon de jouer sur la verticalité des messages, ce qui peut être une excellente idée sur twitter. Les messages y sont courts et très horizontaux, les textes verticaux sortent donc facilement du lot. J’ai trouvé un bon exemple chez un poète, et ce n’est pas vraiment étonnant ! Je n’ai mis beaucoup de temps à le trouver, car cette disposition attire vraiment l’œil.

Et pour vous convaincre que cette technique n’est pas réservée aux poètes, voici son utilisation par un média pour nous présenter ses programmes. Simple mais efficace, et là encore avec des emotes pour vraiment capter l’internaute !

Et parce qu'un conseil c'est bien, mais qu'un livre plein de conseils c'est encore mieux, voici une petite sélection d'ouvrages qui m'ont permis de m'améliorer comme community manager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *