keyboard_arrow_right
admin5724
1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 19 novembre : à quel rythme publier ses messages ?

Faut-il publier beaucoup sur les réseaux sociaux ?

Sur facebook, on est souvent tenté de compenser la baisse de la portée (de moins en moins de gens voient vos messages) par une augmentation du rythme de publication. Ce réflexe peut être dangereux pour plusieurs raisons :

  1. La durée de vie d’un message facebook est de plusieurs heures, et multiplier les publications vous fait courir le risque d’une cannibalisation d’un message par un autre. Le 2e message publié va tuer le premier, et votre portée générale baissera.
  2. Par expérience, je crois que facebook pénalise très fortement les pages qui publient trop de messages. 3 par jour est déjà un rythme élevé.
  3. En publiant trop régulièrement, vous risquez de lasser votre audience, avec un réel risque de désabonnement.
  4. Publier beaucoup, c’est très souvent publier des choses de mauvaise qualité. Avez-vous vraiment un contenu d’une richesse telle qu’il mérite 4 messages par jour ? Ne privilégiez jamais la quantité au détriment de la qualité.

La règle est donc de publier avec modération (1 à 3 messages par jour), d’étaler dans la journée les publications (respecter un délai d’au moins 3 heures) et surtout de ne publier que du contenu de qualité. Si vous respectez ces consignes, vous verrez que la question du rythme de publication se résoudra d’elle-même.

Souvent, on publie 3 messages facebook à la suite par facilité : je suis devant mon ordinateur, j’ai 20 minutes devant moi, alors je publie tous les messages avant d’aller faire autre chose. Mais heureusement, facebook dispose d’un outil pour programmer ses messages. Prenez à vous en servir !

Sur twitter, le problème est différent : le flot d’information est tel que la plupart de vos followers ne voient pas vos messages. La durée de vie d’un tweet est en effet très réduite, contrairement à facebook. Vous pouvez donc vous permettre une stratégie bien plus agressive que sur facebook, quitte à publier plusieurs fois un même message, en le modifiant comme je l’ai déjà conseillé.

Il est donc tout à fait possible de publier 10 tweets par jour, voire plus. La encore, quelques règles s’imposent :

  1. Ne publiez pas 5 tweets à la suite : vous passerez pour un spammeur, et surtout vous ne toucherez que les mêmes personnes. En publiant beaucoup mais en étalant vos publications dans le temps, le but est bien de toucher tous vos followers, qui se connectent à des heures différentes.
  2. Publier 5 tweets d’affilée est comme apporter 5 plats d’un seul coup au restaurant : c’est totalement indigeste, personne ne peut cliquer sur tous vos liens et lire d’un seul coup vos différents articles.
  3. Si vous avez un contenu suffisant, vous pouvez publier toutes les heures. Plus je travaille sur twitter, plus je crois qu’un rythme de publication élevé est une bonne chose.
  4. Republiez en priorité vos messages qui fonctionnent. Ceux qui font un flop peuvent tomber dans l’oubli, sans aucun regret.

Sur Instagram : il est tout à fait possible de publier plusieurs photos chaque jour sur Instagram. La qualité du contenu est une fois de plus le facteur déterminant. Personne ne vous en voudra de poster 5 bonnes photos en une seule journée. Par contre, 1 mauvaise photo par jour sera suffisante pour faire fuir vos followers.

En résumé, voici quelques conseils pour déterminer le bon rythme de publication :

  1. Qu’en pensent vos internautes ? Se désabonnent-ils de vos page, cessent-ils de vous suivre sur twitter ? Observez-vous une absence de réactions lorsque vous oubliez un message ? Si la réponse est oui, alors vous publiez sans doute trop, et donc des choses de qualité médiocre. Le bon rythme de publication est celui qui plait à vos lecteurs, tout simplement.
  2. Avez-vous un contenu suffisant pour publier beaucoup ? On imagine mal la page facebook d’un fleuriste publier quotidiennement, alors qu’on attend du Monde.fr des messages très fréquents pour suivre en direct l’actualité.
  3. Fondamentalement, le bon rythme de publication est celui qui marche pour vous. Publiez, testez, analysez, et tirez les leçons qui s’imposent !
1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 18 novembre : quand publier ses messages ?

Quand faut-il publier ses messages sur les réseaux sociaux ?

Nous avons vu qu’il existait des outils pour savoir à quel moment les internautes étaient présents sur les réseaux sociaux, afin de déterminer quand publier. Cela donne une bonne indication, mais malheureusement ce n’est pas suffisant. Et cela pour plusieurs raisons.

Les heures les plus populaires sont les plus concurrentielles : les statistiques montrent que l’activité est la plus dense sur twitter entre 11h et 13h. Les internautes se connectent beaucoup pendant ce créneau horaire. A première vue, c’est donc le moment idéal pour envoyer ses messages. Mais en réalité, vous risquez de voir vos messages noyés dans la masse. Le phénomène est comparable aux embouteillages : votre GPS détermine le trajet le plus rapide, mais comme tout le monde reçoit le même conseil, il est fort à parier que des bouchons vont apparaître sur ce tronçon. Le chemin le plus rapide est donc parfois un chemin de traverse, moins emprunté. Sur twitter, c’est la même chose. C’est pourquoi je vous conseille de ne pas trop donner d’importance aux infographies qui vous disent de publier à telle heure ou tel jour de la semaine. Essayez de twitter très tard le soir, très tôt le matin, ou même la nuit lorsque la concurrence en nulle. Vous serez surpris du résultat…

Facebook n’est pas un réseau social en direct : vouloir affiner l’heure de publication d’un message facebook à la minute – et même à l’heure – n’a aucun sens. Car sur facebook les messages n’apparaissent pas en direct, leur publication sur le fil d’actualité de vos fans se fera progressivement, parfois plusieurs heures après avoir cliqué sur le bouton « publier ». Cela doit vous faire d’une part abandonner l’idée d’une maîtrise de l’horaire de publication, et d’autre part vous devez anticiper parfois plusieurs heures à l’avance votre message pour qu’il arrive à temps dans le fil d’actualité des internautes.

Le contexte : l’élément le plus important pour déterminer l’heure de publication est le contexte. Vous avez connaissance d’un scoop qui vient de tomber, allez-vous vraiment attendre l’heure optimale de publication ? Bien sûr que non, même si l’horaire n’est pas idéal vous devez le publier.

En résumé, ne soyez pas crispé sur des règles précises, qui souvent ne reposent pas sur grand chose. C’est d’abord le contenu de votre message qui va déterminer son moment de publication.

1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 17 novembre : réussir ses photos sur smartphone

Apprenez à bien utiliser votre smartphone pour faire des photos

Nous disposons tous dans notre poche d’un excellent appareil photo pour obtenir du contenu à publier sur les réseaux sociaux : il s’agit de notre smartphone bien sûr. Mais le rendu n’est pas toujours très bon. Voici quelques astuces pour améliorer la qualité de vos photos :

  1. Pour éviter le flou, vous devez ne pas trembler. Prenez donc votre téléphone à deux mains pour le stabiliser, et coller vos coudes à votre corps – ou mieux sur une table – pour faire appui.
  2. Choisissez une qualité élevée dans les options photos de votre smartphone.
  3. Évitez les contre-jours, en  ayant toujours le soleil dans le dos.
  4. Privilégiez les zones avec une bonne luminosité, car le flash n’est pas toujours de très bonne qualité. Si vous devez quand même l’utiliser, soyez près de la personne que vous photographiez.
  5. Nettoyez l’appareil photo de votre téléphone. C’est bête mais on y pense rarement.
  6. Ne zoomez pas, car le rendu est souvent catastrophique. Avancez-vous plutôt.
  7. S’avancer est aussi une bonne idée pour éviter les photos vides, où la personne prise en photo est entourée d’un vaste espace vide. Si cela vous arrive, retouchez la photo avant de la publier.
  8. Faites une photo droite en prenant pour repère la ligne d’horizon.
  9. Prenez de nombreuses photos : cela vous permettra d’en avoir à coup sûr une de qualité.
  10. Fouillez dans les paramètres : mon téléphone permet d’augmenter l’exposition ou la luminosité.

Enfin, si vous savez utiliser un logiciel comme photoshop ou Gimp, retouchez la photo pour corriger les imperfections. Pas besoin d’avoir des connaissances étendues, une simple amélioration de la luminosité et du contraste peut améliorer nettement le rendu.

1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 16 novembre : respectez le droit d’auteur

Le droit d’auteur s’applique les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont zone de non-droit, ce qui est regrettable car les règles de droit s’y appliquent comme partout ailleurs, et en particulier le droit d’auteur. Vous ne devez pas copier-coller un message rédigé par quelqu’un d’autre, ou utiliser ses images sans son autorisation.

Outre les problèmes juridiques, piller le contenu est un manque de respect évident. Sans croire au karma, je pense que faire de mauvaises actions sur internet se termine toujours mal. Soit car votre réputation en pâtira, soit car on vous volera vos bonnes idées à vous aussi.

Si vous souhaitez reprendre une image publiée par quelqu’un d’autre, demandez-lui l’autorisation au préalable, et mentionnez la source. Il existe de plus de nombreuses banques d’images libres de droits.

Si vous empruntez le texte de quelqu’un, demandez- l’autorisation,  placez-le entre guillemets et indiquez la aussi la source.

Pensez aussi à respecter le droit à l’image : détenir une photo de quelqu’un ne vous donne pas automatiquement le droit de la publier sur les réseaux sociaux. Légalement, un document doit être signé par la personne afin de vous donner cette autorisation.

Vous pensez pouvoir échapper à toute sanction ? Vous avez sans doute tort. Facebook a lancé l’outil rights manager (https://rightsmanager.fb.com/) qui permet de prendre des mesures contre ceux qui exploitent un contenu sans en avoir le droit. Vos messages peuvent alors être bloqués. D’ailleurs, si vos contenus sont régulièrement pillés, n’hésitez pas à utiliser cet outil.

Je ne m’attarde pas outre mesure sur ce sujet, car les considérations juridiques sont interminables. Je vous fais confiance pour agir en adulte respectueux du travail d’autrui !

Comment trouver des images libres de droit ? 

Voici une liste de sites bien connus sur lesquels vous trouverez des images réutilisables gratuitement, et sans avoir à mentionner l’auteur :

  • https://pixabay.com/
  • https://gratisography.com/
  • https://isorepublic.com/
  • http://www.lifeofpix.com/
  • https://kaboompics.com/

Et j’en oublie ! Les banques d’images libres de droits ne manquent pas, alors profitez-en.

1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 15 novembre : utilisez les « memes »

Les « memes », éléments de la culture web à exploiter

Un même est une expression ou une image reprise de façon massive sur internet. Elle est modifiée et réutilisée à foison, en partie car elle est appréciée, mais aussi par mimétisme. Ces memes sont un élément à connaître pour bien communiquer sur internet, et même à intégrer dans sa communication.

Prenons l’exemple d’un meme au succès fulgurant en 2017 : cette image d’un homme d’affaire serrant la main d’un autre. Rien d’exceptionnel en apparence, mais cela a suffit à créer une mode incroyable autour de ce visuel, chacun y accolant une légende humoristique. Le meme est donc un moyen pour générer de l’engagement et des interactions, en jouant la carte de l’humour, mais aussicelle de la proximité avec les internautes, en montrant que vous connaissez leurs codes.

Utiliser les memes vous fait courir plusieurs risques :

  1. Arriver après la bataille : utiliser ce meme une semaine après son lancement vous fait passer pour un suiveur, voire même un has been. Car sur internet, une semaine est une éternité.
  2. Ne pas être drôle : une blague peut tomber à l’eau, ou même provoquer un malaise. Car une fois votre tweet publié, il vous sera impossible de l’expliquer. Il faut donc être sûr de votre coup.
  3. Être noyé dans la masse : un meme peut devenir tellement populaire qu’il sera décliné en des centaines de versions différentes. Comment, dès lors, sortir du lot ?
  4. Écorcher votre image : difficile de concilier une image sérieuse avec l’utilisation des memes. Soyez bien sûr de votre stratégie d’image avant de l’utiliser.

Terminons avec la question fondamentale, qui doit guider toutes vos actions sur les réseaux sociaux : ce meme va-t-il m’aider à atteindre mes objectifs ? Est-il cohérent avec ma stratégie ? Car si obtenir des retweets est agréable, cela peut se révéler totalement inutile dans le cadre de votre stratégie de vente ou de notoriété.

1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 14 novembre : apportez des réponses à vos lecteurs

Inspirez-vous du brand utility et aidez vos lecteurs

Un type de message est particulièrement apprécié sur les réseaux sociaux : celui qui apporte une réponse à un problème courant. L’objectif étant d’aller au-delà de ce que les internautes attendent de vous, pour anticiper leurs besoins et apporter des pistes pour les aider. Les marques l’ont bien compris et cherchent à ne pas être simplement des vendeurs de produits. Elles apportent une expertise à leurs lecteurs sur tous les sujets qui gravitent autour de leurs produits, et cela s’appelle le brand utility.

Prenons l’exemple de ce message publié sur la page facebook de Décathlon. A priori, ce n’est pas son rôle de vous aider à choisir le sport idéal pour votre enfant. Décathlon est simplement là pour vous vendre le meilleure équipement possible pour pratiquer le sport choisi.

Pourtant, en élargissant un peu son territoire éditorial et en abordant ces problématiques situées en amont de son activité, Décathlon apporte un contenu intéressant pour les lecteurs. Il les aide, et prend en compte tout le processus d’achat, qui commence en réalité avec le choix de son sport.

A votre échelle, vous pouvez faire de même. Vous vendez du vin ? Publiez des articles sur les meilleures techniques pour avoir une bonne cave. Vous êtes fleuriste ? Alors rappelez aux internautes comment bien conserver un bouquet. Il y a autant d’idées que de situations possibles ! Ce qu’il faut retenir, c’est qu’en prenant en compte les préoccupations de vos lecteurs et en tentant d’y répondre, vous créez une proximité avec eux. Si vos solutions leur plaisent, ils reviendront sur vos réseaux sociaux et sur votre site.

Attention toutefois à rester dans votre territoire : un conseil pour manger sainement est sans doute utile pour tout le monde, mais il n’a évidemment pas sa place sur le compte twitter d’un fabricant d’automobiles ! La difficulté est donc de déterminer avec précision quels sont les sujets dont vous pouvez parler, et ceux qui ne rentrent pas dans votre ligne éditoriale.

 

1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 13 novembre : relisez vos messages

Lorsque vous avez le temps, prenez du recul et relisez à tête froide

très souvent, vous allez préparer vos messages à l’avance, et même les programmer. Cela vous permet d’étaler leur diffusion dans le temps, ce qui est une bonne chose pour ne pas provoquer d’overdose chez vos lecteurs. Mais prendre de l’avance a un autre mérite : vous pouvez les relire.

Prenez le réflexe de jeter un œil aux messages programmés, afin de débusquer les éventuelles fautes d’orthographes, mais surtout pour repérer les façons des les améliorer. Rédiger en direct et en 5 minutes chrono un message parfait est difficile. Le cerveau humain et capricieux, et les bonnes idées peuvent naître en lui laissant un peu de temps.

Vous avez oublié de taguer quelqu’un ? Un hashtag important est manquant ? L’image qui vous semblait parfaite est en réalité en décalage avec le texte ? Seul la prise de recul vous permettra de prendre les meilleures décisions et de repérer les imperfections.

Les réseaux sociaux sont chronophages. Or, le temps est votre meilleur allié pour bien faire. Je vous propose une masse très importante de conseils, mais il est impossible de tous les mobiliser en seulement quelques minutes.

Partez donc du principe qu’un message qui n’est pas publié est un message qui peut être modifié.

1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 12 novembre : bannissez les majuscules

N’abusez pas des majuscules sur les réseaux sociaux

Une vieille règle tacite depuis les débuts d’internet veut que l’usage des majuscules soit bannie. Bien entendu, je ne parle pas des majuscules pour les noms propres ou le début d’une phrase, mais bien de mots voire même de phrases entières en majuscules. Certains le font, pensant attirer l’attention, mais c’est out le contraire. D’abord car on lit moins vite en majuscule qu’en minuscule. Ensuite car cela sera perçu comme une agression visuelle intolérable. Enfin, car les majuscules servent à crier, et personne n’aime se faire crier dessus.

Pourtant, je ne suis pas crispé sur les règles, et parfois un mot en majuscule peut s’avérer judicieux. Cela permet, exceptionnellement, de montrer que son état d’esprit est vindicatif et donc de marquer le coup. Mais limitez-vous aux cas sérieux, pour jouer sur le registre émotionnel.

Par exemple, un club de supporter de football pourrait publier « Superbe victoire qui nous mène en ligue 1, BRAVO ! ». Cela ne choquerait personne, seul un mot est en majuscule et l’occasion est suffisamment importante pour le justifier.

Prenons un autre exemple : « Jusqu’à demain, NOS CANAPÉS SONT À -30% ! ». Ce message est simplement brutal, l’usage des majuscules n’apporte rien.

1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 11 novembre : adoptez les bonnes formules

Les formules accrocheuses sur les réseaux sociaux sont connues

Il existe plusieurs formules que vous pouvez utiliser sur les réseaux sociaux afin de provoquer une action chez le lecteur – et le plus souvent un clic vers votre site. À vous de les utilisez de façon variée, et surtout en les adaptant à votre contenu.

La méthode : « comment réparer un évier », ou encore « Les étapes pour s’améliorer sur les réseaux sociaux ».

La plan : votre formule indique que vous offrez au lecteur un plan pour résoudre ses problèmes. Par exemple, « Les étapes indispensables pour avoir son concours », ou  »

Le choix : « Quel smartphone choisir ? »

Le mystère : un peu racoleuses, ces formulations jouent sur le secret, par exemple « La méthode oubliée pour… » ou « Le secret pour… »

La caution experte : mobiliser des professionnels est une autre solution pour inciter l’internaute à lire, en le rassurant sur la qualité du contenu. « Les techniques des plombiers pour réaprer ses canalisations », ou encore « Un cycliste professionnel vous donne ses techniques ».

Les formules avec des chiffres : aux formules indiquées précédemment, il est souvent bon d’ajouter un chiffre : « 5 techniques pour être en meilleure santé », « Top 10 des films de 2018 » ou encore « 7 villes à visiter d’urgence ». Révéler au lecteur le nombre d’éléments lui donne envie d’en savoir plus. C’est aussi la promesse d’une lecture facile et bien organisée. Vous pouvez aussi utiliser un terme négatif, comme « 8 erreurs courantes des cyclistes » ou jouer la carte de l’expérience personnelle (par exemple « Les 5 leçons de ma vie d’entrepreneur »).

Oui, même le Figaro culture utilise ces techniques, alors vous faites de même sans scrupule !

Mettez le lecteur en situation : si possible, interpellez directement le lecteur et placez-le en situation afin d’obtenir un effet maximal. « Pourquoi votre site web ne marche-t-il pas ? », ou « Vous dormez peu et mal ? Voici le secret d’une bonne nuit ».

Il faut retenir que la clef est sans doute la promesse faite à l’internaute. À vous de ne pas le décevoir.

1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 10 novembre : créez des collections Instagram

Enregistrez vos photos préférées sur Instagram, puis classez-les

Instagram n’échappe pas à la règle : le flux de publications est gigantesque, et il est bien difficile de garder une trace des photos qui vous plaisent. Heureusement, il est possible de les enregistrer, voire de les classer.

Première étape, repérer une photo qui retient votre attention.

Puis cliquez sur le petit signet en bas de la photo. Il s’agit de l’icône la plus à droite.

Elle est alors automatiquement enregistrée. Il ne vous reste plus qu’à créer des collections, qui fonctionnent sur le principe de l’album photo.

Une fois la collection créée, vous pouvez y déplacer la photo sélectionnée.

Cette fonctionnalité est très intéressante pour faire votre veille sur Instagram. Sauvegarder les images intéressants depuis votre smartphone vous permet ensuite de les étudier ou de les réutiliser à tête reposé, chez vous, depuis votre ordinateur de bureau. De quoi retenir les bonnes idées, plutôt que de les laisser filer…

Autre raison de mentionner cette astuce : Instagram copie très souvent les fonctionnalités des autres réseaux sociaux. Or, les collections font étrangement penser à Instagram. La différence étant que les tableaux Pinterest sont publics, là où les collections Instagram sont privés. Mais qui sait, un jour Instagram ira peut-être au bout de cette démarche en proposant à ses utilisateurs de rendre public ses collections.