keyboard_arrow_right
1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 14 janvier : ne soyez pas perfectionnistes

Les réseaux sociaux ne sont pas une thèse, acceptez les imperfections

À l’origine, les réseaux sociaux sont utilisés par les internautes lamba pour communiquer avec leurs amis. On y trouve donc des fautes d’orthographe, des photos flous, des montages hasardeux et des fausses manipulations (ma préférée étant le “joyeux anniversaire” publié non pas sur le mur facebook de la personne, mais en message général).

Cet amateurisme – dans le bon sens du terme – fait partie de l’ADN des réseaux sociaux. Là où la communication d’entreprise doit être irréprochable pour une publicité papier, ou lors d’un entretien avec un élu ou un investisseur, les réseaux sociaux admettent les imperfections. Cela fait presque partie de leur charme. Je commence même à penser que les internautes aiment les messages imparfaits et spontanés, tout comme ils détestent les belles publicités dont les marques les abreuves.

Attention à ne pas faire n’importe quoi pour autant ! Les internautes attendent d’une entreprise ou d’une institution une qualité supérieure à celle d’un simple utilisateur à titre personnel. Soignez l’orthographe, sélectionnez avec soin vos photos et retouchez-les si besoin. Mais passez-y un temps qui correspond au résultat que vous obtiendrez : rater un message facebook est moins grave qu’un sport publicitaire qui passe en prime time sur TF1 le samedi soir.

Souvent, la peur de la bourde explique une grande timidité sur les réseaux sociaux. Sachez que la durée de vie de vos messages est très courte, plus personne ne se souviendra de la majuscule oubliée il y a une semaine (d’ailleurs personne ne l’avait remarquée). Vous devez éviter à tout prix les scandales qui nuiraient à votre image, mais par contre vous survivrez à vos petites erreurs.

Parfois, on publie sur facebook ou twitter avec une attention d’orfèvre, passant des heures à trouver la meilleure formule ou à cherche le visuel ultime. Or, écrire sur les réseaux sociaux, ce n’est pas écrire une thèse. Vos lecteurs n’attendent pas une rigueur scientifique dans vos publications, ils veulent passer un moment agréable.

Passer une heure pour préparer un message parfait n’est pas rentable, car vous auriez pu à la place préparer 3 bons messages, qui auraient eu plus de portée. Le mieux est l’ennemi du bien.

Votre objectif est donc de publier de bons messages. Pas parfaits, de bons messages suffisent.

Dernier conseil à ce sujet : les erreurs sont souvent une bonne occasion de nouer des liens avec sa communauté. Un internaute publie un commentaire pointant du doigt votre bévue, vous le remerciez et modifiez votre message, ce qui prouve votre capacité d’écoute et la confiance que vous accordez à la parole des lecteurs.