keyboard_arrow_right
1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 23 janvier : comprendre l’algorithme twitter

Twitter sélectionne les tweets à afficher en premier

Il y a quelques années, Twitter se contentait d’afficher les tweets dans votre timeline de façon antéchronologique : les derniers messages publiés apparaissaient en premier. Ce n’est plus tout à fait le cas désormais. Face à la marée de tweets publiés chaque minute, et pour offrir une meilleure expérience à ses utilisateurs, Twitter sélectionne certains tweets, qu’il affiche en pôle position avec la mention “Au cas où vous l’auriez manqué”.

On ne peut qu’essayer de deviner comment fonctionne l’algorithme de Twitter :

  1. L’engagement : comme pour facebook, un tweet qui génère beaucoup de like, de retweets et de réponses sera considéré comme populaire, et donc affiché en priorité.
  2. La date de publication : les tweets récents sont favorisés.
  3. Votre affinité avec le compte qui a émis le tweet : si vous likez souvent les tweets du Monde.fr, ils apparaîtront davantage en tête de votre timeline.

Cette tendance va, je crois, se généraliser. L’algorithme de Twitter fera de plus en plus le tri, d’où la nécessité de bien comprendre l’algorithme et de miser sur la qualité pour conserver votre visibilité. Désormais, il ne suffit plus de poster beaucoup pour être lu sur Twitter, il faut surtout publier régulièrement un contenu qualitatif et nouer des relations durables avec vos lecteurs. Cela tombe bien, vous n’aviez pas prévu de publier de mauvais messages !

1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 22 janvier : ne soyez pas trop consensuel

Ne publiez pas de l’eau tiède

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses entreprises ou institutions adoptent un ton purement factuel et descriptif, sans doute par peur de faire une gaffe ou de déplaire à une partie des lecteurs. Les messages apportent de nombreux informations, mais toujours de façon tiède, pour ne choquer personne.

Personne ne va sur les réseaux sociaux pour lire un contenu totalement neutre et factuel. L’AFP occupe déjà ce créneau !

Vos messages doivent prendre parti, ou du moins contenir une touche personnelle et bien souvent subjective. Dans le monde des médias, on appelle ça une ligne éditoriale. Les réseaux sociaux ont eux aussi une ligne éditoriale.

De plus les réseaux sociaux sont humains, les messages purement factuels n’ont donc aucune chance de séduire. Votre plus-value, c’est votre touche personnel, votre regard. C’est ce qui vous permettra de sortir du lot, de vous distinguer.

Car le risque, en voulant plaire à tout le monde, est de ne plaire à personne.

Pour autant, n’essayez pas de créer des polémiques pour tout, et ne dépassez pas les bornes : évitez les critiques à l’emporte-pièce ou les messages hystériques. On commence à se lasser des indignations éphémères. Essayez simplement de donner votre sentiment et de donner une interprétation propre, quitte à ne pas faire consensus.

1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 21 janvier : jouez avec la ponctuation

La ponctuation sur les réseaux sociaux

On n’écrit pas sur les réseaux sociaux comme dans un journal ! Une des différences tient à l’utilisation beaucoup plus généreuse de la ponctuation.

  1. Le point d’exclamation : il permet de transmettre tout de suite une émotion, un enthousiasme, la surprise. Bref, c’est votre allié idéal et vous devez en abuser car il permet de provoquer une réaction chez votre lecteur. Là ou un “point normal” clôt de façon un peu fade votre message, l’exclamation lui donne un dynamisme qui favorise l’engagement.
  2. Les points de suspension : terminer par les trois points de suspension indique que le message a une suite, qu’il n’est pas achevé. Cela crée un suspense et pousse donc le lecteur à cliquer sur votre lien pour découvrir le reste.
  3. Le point d’interrogation : en posant une question, vous demandez à vos lecteurs de réagir. Il s’agit donc du meilleur moyen d’obtenir des commentaires.

J’en viens à penser aujourd’hui que le “point normal” est l’exception dans vos messages sur les réseaux sociaux, alors qu’il est la règle pour toutes les autres formes d’écrit.

Enfin, n’utilisez pas les signes de ponctuation plusieurs fois d’affilée. terminer son message pour 4 points d’exclamation est horrible, n’est-ce pas !!!!!

1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 20 janvier : publiez de façon variée vos images facebook

Il existe de nombreuses façons d’afficher vos photos sur facebook

Vous le savez, la variété est une des clefs du succès sur les réseaux sociaux. Votre contenu ne doit pas tomber dans la routine, mais au contraire continuer jour après jour à surprendre vos lecteurs.

Les fonctionnalités ne manquent pas, sur facebook, pour varier les plaisirs. Vous souhaitez publier des photos ? Alors cliquez sur “Partager une photo ou une vidéo”, et vous allez sans doute être surpris par la grande diversité des choix à votre disposition.

La première option est l’ajout classique de photos ou d’une vidéo. La 2e option est la création d’un album, technique déjà évoquée et très utile pour organiser de façon thématique ses images. Le carrousel photo permet d’associer chacune de vos images à un lien, ce qui est très pratique pour générer du trafic Web. Le diaporama transforme en quelques secondes vos photos en un petit film. Je passe sur la dernière option, le canvas, qui est plus complexe et qui n’a pas, selon moi, de très bons résultats.

Revenons sur l’option diaporama : elle ouvre la fenêtre suivante, sorte de logiciel de montage très simplifié. Choisissez la durée pour chaque image et le cadrage, et le tour est joué.

Pour illustrer l’intérêt du diaporama, voici un exemple réalisé par un club d’échecs : les images défilent de façon très dynamique, avec à chaque fois une couleur différente, et elles présentent un chiffre clef. Avec seulement 3 images, cette petite association a obtenu un visuel très percutant !

Notons enfin que le carrousel de liens permet de réaliser de jolies choses, en jouant sur la disposition des images. Ici, les différentes images se suivent, et donnent envie de faire défiler le carrousel. Une technique à retenir !

 

1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 19 janvier : jouez la carte de la nostalgie

Évoquez des souvenirs partagés et fédérateurs

Un bon moyen de générer des réactions et des partages est de jouer sur la nostalgie, en évoquant les éléments heureux du passé, et commun à toute une génération.

L’exemple suivant est très parlant :

  1. il rappelle des souvenirs très positifs.
  2. la petite roux dentée sous le nom de la page indique que ce message n’est pas diffusé à tout le monde, mais seulement à un public ciblé. Je ne peux qu’essayer d’imaginer ce ciblage, mais je suis prêt à parier qu’il a été réalisé pour viser la tranche d’âge qui correspond à ce souvenir. C’est un excellent réflexe pour que le contenu présenté soit parlant pour ceux qui le lisent. (voir comment cibler ses messages facebook).
  3. Le petit emoji “Nostalgique” permet de faire passer en douceur l’idée principale du message (voir comment ajouter ce type d’élément à vos messages facebook).

Résultat : un énorme succès pour une publication qui contient 4 mots et une image de mauvaise qualité ! Pas mal non ?

Vous pouvez régulièrement reproduire ce succès quel que soit l’objet de votre page facebook : une victoire mythique de votre équipe de foot si vous gérez une page de supporter, le tout premier menu de votre restaurant, etc…

1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 18 janvier : le contenu est la clef de voûte

Le contenu, rien que le contenu, toujours le contenu

Si on me demandait de résumer en un mot la clef du succès sur les réseaux sociaux, ma réponse serait : “contenu”. Offrir à vos communauté du contenu de qualité et qui correspond à leurs attentes est crucial.

Continueriez-vous à lire chaque semaine un magazine dont le contenu est mauvais ? Allez-vous vous abonner à ce magazine ? Non. Sur les réseaux sociaux, vos lecteurs feront de même. Mais la qualité ne suffit pas, pour que votre contenu fonctionne, il faudra penser à de nombreux facteurs.

Les réseaux sociaux ne sont pas très éloignés de la “vraie vie”, c’est pourquoi je vais expliquer l’importance du contenu en faisant une métaphore volontairement caricaturale.

Vous entrez dans un bureau de poste, et une dame vous accueille au guichet. Vous sortez alors un livre sur la comptabilité à moitié mangé par votre chien. Vous adorez ce livre, et vous commencez tout naturellement à le présenter à la guichetière. Malgré votre enthousiasme, elle semble peu réceptive à votre discours, et vous demande de partir. Voici pourquoi :

  1. Le contenu était intrinsèquement mauvais, car votre chien en avait mangé la moitié. Pour intéresser quelqu’un, il faut quelque chose de soigné et bien présenté.
  2. Votre ciblage était mauvais : l’interlocuteur est postier, pas comptable. Un contenu n’est pas de qualité par nature, ce qui vous intéresse peut ennuyer terriblement la majeure partie de l’humanité.
  3. Le timing est désastreux, car la guichetière est au travail, et doit donc gérer le flux d’usagers. Même si votre contenu l’intéressait, elle n’aurait pas pu vous accorder la moindre attention.

La bonne façon de communiquer était ici très simple. Car qu’attendait votre interlocutrice ? De la politesse et un colis à envoyer. Voilà le contenu de qualité qui vous aurait permis d’obtenir un bon résultat. C’est Exactement la même chose sur les réseaux sociaux avec votre contenu.

Cet exemple vous paraît stupide ? En réalité, on y retrouve toutes les erreurs fréquentes que j’ai observé sur les réseaux sociaux. Si l’exemple est simpliste, c’est parce que la gestion des réseaux sociaux est d’abord l’art de se poser des questions très simples. Qui va me lire ? Qu’aiment mes lecteurs ? que puis-je leur apporter ? Comment le présenter de façon agréable ? Est-ce le bon moment ?

Publier un contenu de qualité ne suffit pas pour réussir sur les réseaux sociaux, mais il s’agit de la première et de la plus fondamentale des conditions pour essayer d’avoir du succès.

1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 17 janvier : osez le noir et blanc

Testez les photos en noir et blanc

Votre smartphone prend évidemment des photos en couleur, ce qui est une bonne chose. Mais vous devriez songer à publier régulièrement des photos en noir et blanc, pour plusieurs raisons :

  1. Regardez votre fil d’actualité facebook ou twitter : toutes les photos sont en couleur. Vous allez donc attirer l’attention en proposant quelque chose d’original.
  2. Le noir et blanc gomme les imperfections de votre photos. C’est donc une bonne idée si la qualité de base est dégradée.
  3. Je trouve que le noir et blanc permet de mieux faire passer une émotion, en particulier pour les visages humains. Une scène banale peut devenir rapidement poétique et esthétique si on ôte les couleurs.

Faire passer une image en noir et blanc est enfantin : ouvrez l’image avec la Galerie photo de Windows, cliquez sur Modifier, puis appliquez le filtre. Enregistrez, et le tour est joué. Instagram propose son propre filtre, et facebook permet de le faire juste avant de publier l’aimge, comme expliqué ici.

N’abusez pas de cette technique, le noir et blanc doit rester l’exception et non la règle. Choisissez aussi des photos qui s’y prêtent : des personnes, des paysages urbains, et généralement tout ce qui contient des petits détails qui ressortent par magie lorsqu’on enlève les couleurs (essayez avec le bout de vos doigts, on aperçoit bien les empreintes digitales – ou plutôt les dermatoglyphes pour être précis). Le noir et blanc donne une certaine solennité à la photo, donc n’essayez pas avec des sujets trop légers, cela risque de créer un décalage gênant.

1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 16 janvier : soyez reconnaissable

Reprenez la charte graphique de votre entreprise ou de votre site web

Face à des internautes qui survolent les messages publiés sur les réseaux sociaux, il est important d’avoir une identité visuelle stable et facilement repérable. Les lecteurs sauront en un clin d’œil qu’il s’agit de votre message s’il est toujours de la même couleur, ou si votre logo est présent.

Voici un excellent exemple, celui de Burger King France. Tous les messages sont réalisés avec les même tonalités, la même police, et le logo n’est jamais oublié. Ces éléments participent de la stratégie d’image et de notoriété de la marque.

Vous n’avez pas de charte graphique ? Deux solutions existent :

  1. Souvent, malgré l’absence de réelle charte graphique, il existe une couleur dominante ou un logo qui sont associés à votre entreprise ou association. Visitez votre site web, vous verrez quand même quelques éléments distinctifs, à reprendre sur les réseaux sociaux.
  2. Dans le pire des cas, adoptez une mini-charte graphique pour vos réseaux sociaux : choisissez une couleur et une police d’écriture, et soyez-y fidèle. Ce n’est pas l’idéal, mais vous aurez au moins une cohérence sur vos réseaux sociaux.

Enfin, essayez d’appliquer ce conseil dans les moindres détails : même la couleur de votre compte twitter est personnalisable dans les options. Choisissez la bonne !

1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 15 janvier : faites régulièrement un bilan

Et si votre stratégie marchait mal ?

Avant de vous lancer à l’assaut des réseaux sociaux, vous avez réalisé une stratégie détaillée : cibles, message, objectifs, tonalité, sujets à aborder… Excellent ! Pourtant, ce qui fonctionne en théorie échoue souvent en pratique. Il est donc nécessaire de réaliser régulièrement un bilan de vos réseaux sociaux afin de modifier votre stratégie si besoin.

  1. Vos nouveaux fans ou followers correspondent-ils à votre cible ? Si ce n’est pas le cas, il faut revoir votre ligne éditoriale et modifier vos critères de ciblage, en particulier lors des publicités.
  2. Vos messages génèrent peu de réactions ? Peut-être faut-il songer à publier des messages différents.
  3. Un type de message fonctionne particulièrement bien auprès de vos communautés ? Demandez-vous quelle est la raison, et surtout continuez à exploiter le filon.

En résumé, reprenez tous les éléments de votre stratégie et modifiez ce qui fonctionne mal, ou ajoutez-y ce qui fonctionne bien.

Cela demande une bonne dose d’auto-critique, ce qui n’est pas une qualité cultivée dans notre société. L’échec est perçu comme une faiblesse, et la faiblesse est un défaut. Mais pour progresser sur les réseaux sociaux, vous allez devoir vous débarrasser de ces clichés idiots et accepter de vous remettre en cause.

Ce bilan est facile à réaliser à partir des analytics de facebook, twitter, linkedIn ou Instagram. Si vous avez besoin de statistiques plus détaillées, des outils spécifiques existent, comme http://www.wiselytics.com/ ou https://sumall.com/

1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 14 janvier : ne soyez pas perfectionnistes

Les réseaux sociaux ne sont pas une thèse, acceptez les imperfections

À l’origine, les réseaux sociaux sont utilisés par les internautes lamba pour communiquer avec leurs amis. On y trouve donc des fautes d’orthographe, des photos flous, des montages hasardeux et des fausses manipulations (ma préférée étant le “joyeux anniversaire” publié non pas sur le mur facebook de la personne, mais en message général).

Cet amateurisme – dans le bon sens du terme – fait partie de l’ADN des réseaux sociaux. Là où la communication d’entreprise doit être irréprochable pour une publicité papier, ou lors d’un entretien avec un élu ou un investisseur, les réseaux sociaux admettent les imperfections. Cela fait presque partie de leur charme. Je commence même à penser que les internautes aiment les messages imparfaits et spontanés, tout comme ils détestent les belles publicités dont les marques les abreuves.

Attention à ne pas faire n’importe quoi pour autant ! Les internautes attendent d’une entreprise ou d’une institution une qualité supérieure à celle d’un simple utilisateur à titre personnel. Soignez l’orthographe, sélectionnez avec soin vos photos et retouchez-les si besoin. Mais passez-y un temps qui correspond au résultat que vous obtiendrez : rater un message facebook est moins grave qu’un sport publicitaire qui passe en prime time sur TF1 le samedi soir.

Souvent, la peur de la bourde explique une grande timidité sur les réseaux sociaux. Sachez que la durée de vie de vos messages est très courte, plus personne ne se souviendra de la majuscule oubliée il y a une semaine (d’ailleurs personne ne l’avait remarquée). Vous devez éviter à tout prix les scandales qui nuiraient à votre image, mais par contre vous survivrez à vos petites erreurs.

Parfois, on publie sur facebook ou twitter avec une attention d’orfèvre, passant des heures à trouver la meilleure formule ou à cherche le visuel ultime. Or, écrire sur les réseaux sociaux, ce n’est pas écrire une thèse. Vos lecteurs n’attendent pas une rigueur scientifique dans vos publications, ils veulent passer un moment agréable.

Passer une heure pour préparer un message parfait n’est pas rentable, car vous auriez pu à la place préparer 3 bons messages, qui auraient eu plus de portée. Le mieux est l’ennemi du bien.

Votre objectif est donc de publier de bons messages. Pas parfaits, de bons messages suffisent.

Dernier conseil à ce sujet : les erreurs sont souvent une bonne occasion de nouer des liens avec sa communauté. Un internaute publie un commentaire pointant du doigt votre bévue, vous le remerciez et modifiez votre message, ce qui prouve votre capacité d’écoute et la confiance que vous accordez à la parole des lecteurs.