keyboard_arrow_right
1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 30 octobre : la méthode des 5W

Les 5W au service de vos communautés

Sur les réseaux sociaux, il faut faire court ! Les lecteurs zappent rapidement, et vous devez transmettre en quelques lignes seulement toutes les informations. Mais un message court ne signifie pas bâclé, d’où les 5 questions auxquelles vous devez apporter une réponse :

  1. Who : de qui parle le message ?
  2. Why : pourquoi publiez vous ce message ? (et sans doute encore plus important mais souvent oublié, pour qui publiez-vous ce message)
  3. When : quand a eu lieu ce dont vous parlez ? Ou quand, dans le futur, aura-t-il lieu ?
  4. What : de quoi parlez-vous ?
  5. Where : où se déroule l’action ?

Il est rare que les 5W aient une grande importance dans un même message. Quelle importance a le who si vous parlez de la journée mondiale du chocolat ? Mais cette petite liste de 5 questions est un excellent guide pour ne pas passer à côté d’un aspect important. Cette méthode rappelle que communiquer, c’est se mettre au même niveau d’informations que son interlocuteur. Vous rédigez un message, cela signifie que vous savez beaucoup de choses sur le sujet : celui qui lira le message n’y connait sans doute rien du tout.

Exemple type de ce qu’il ne faut pas faire. La méthode des 5W vous évite de faire cette erreur…

La méthode des 5W est essentielle lorsque vous annoncez un événement, car seuls des personnes disposant de toutes les informations nécessaires pourront venir.

Pourtant, donner les 5W peut être une mauvaise idée. Il faut en effet que vos messages soient suffisamment incomplets pour donner envie au lecteur d’en savoir plus, et donc de cliquer sur le lien que vous avez publié. Dans l’immense majorité des cas, votre page facebook n’a pas pour objectif de remplacer votre site internet ou votre blog. Si vous êtes une entreprise, vous souhaitez que les internautes découvrent votre boutique en ligne, ou prennent contacte avec vous via un formulaire en ligne. Et facebook n’est pas très adapté pour cela. Donc, n’en dites pas trop et considérez les réseaux sociaux comme le point de départ du tunnel de vente. Une simple étape, pas une fin en soi.

Toute la difficulté est alors de donner assez d’informations pour que le message soit compréhensible, mais pas trop pour que le lecteur intrigué aille sur votre site internet. Ce dosage vient avec l’expérience, mais même après des années de pratique il m’arrive de me tromper ! Ce n’est pas bien grave, vous en publierez d’autres.