keyboard_arrow_right
1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 27 octobre : choisir sur quel réseau social intervenir

Quel réseau social choisir ?

Commençons par une évidence : plus vous serez présents sur de nombreux réseaux sociaux, plus votre communication portera. Car vous trouverez des lecteurs différents sur chaque réseau social. Mais en pratique, publier sur un réseau social et faire grandir sa communauté prend du temps. Vos ressources ne sont pas illimitées, et le temps sera sans doute celle qui vous manquera le plus au quotidien. D’où la nécessité de choisir.

Facebook

J’ai beau réfléchir, je ne vois aucune raison de ne pas faire de facebook votre priorité n°1. Avec près d’un Français sur 2 qui s’y connecte chaque mois, c’est sur facebook que vous toucherez le plus grand nombre de personnes. Or, le but de la communication est bien de diffuser votre message.

Contrairement à une idée reçue, facebook n’est pas un réseau social de jeunes, au contraire. Les jeunes sont davantage sur Instagram ou Snapchat. Toutes les générations sont présentes sur facebook. Et si la qualité du contenu y est parfois médiocre, vous pouvez faire le choix de la qualité. Même une marque prestigieuse, en adaptant son discours, peut concilier la communication de masse sur facebook et la préservation de son image de marque.

En outre, l’outil publicitaire est redoutable et vous offre des capacités de ciblage unique. Et heureusement, car facebook se rapproche de plus en plus d’un média payant. Le nombre de pages et de publications augmentent, et payer devient de plus en plus nécessaire pour être lu. Un aspect à prendre en compte dès maintenant…

Dans 99%, vous devez aller sur facebook, et ce réseau doit être votre priorité.

Twitter

Plus d’1 français sur 10 va sur twitter au moins une fois par mois. On voit déjà une belle différence avec facebook ! L’énrome avantage de twitter est qu’il est devenu un outil d’information en temps réel utilisé par les influenceurs (journalistes, hommes politiques, chefs d’entreprise). Par conséquent, vos messages peuvent toucher des cibles très intéressantes.

Autre avantage : un message peut facilement devenir viral s’il est repris par un influenceur.

En résumé : vous toucherez beaucoup moins de monde que sur facebook, mais potentiellement des personnes plus intéressantes en termes de retombées (notoriété, ventes, contacts…)

Instagram

Instagram est le réseau social qui monte ! Il vous propose de publier des images, accompagnées d’un petit texte. Au départ, Instagram doit son succès aux filtres que vous pouvez appliquer sur vos photos, afin de les rendre plus jolies.

Il faut surveiller Instagram, car le nombre d’utilisateurs augmente, et il pourrait même tuer Snapchat avec ses nouvelles fonctionnalités. Instagram a rattrapé twitter, avant de le dépasser récemment.

Un défaut majeur cependant : vous ne pouvez pas intégrer de lien ou de call to action à vos publication Instagram, sauf si vous payez. Or, votre présence sur les réseaux sociaux vise généralement à obtenir du trafic sur votre site Web ou dans votre boutique en ligne. Le bénéfice se mesurera surtout en termes d’image, de réputation. Mais pour beaucoup, cela n’est pas suffisant !

Je vous conseille donc d’aller sur Instagram à deux conditions :

  1. Si vous n’avez pas un impératif d’augmentation immédiat de votre trafic Web et de vos ventes.
  2. Si vous avez de jolies photos à publier. Certains secteurs ont des facilités évidentes sur Instagram (boutique de mode par exemple, ou artiste), pour d’autre la tâche s’annonce nettement plus ardues (vendeur de saucisson danois ou producteur de joints en caoutchouc pour robinets).

Pinterest

Sur Pinterest, vous créez des tableaux virtuels sur lesquels vous “pinglez” des images piochées sur internet. Un principe simple mais efficace, et idéal pour valoriser vos contenus.

La encore, il vous faudra disposer d’un contenu visuellement exploitable pour sortir du lot.

Gardez aussi à l’esprit que l’audience est majoritairement féminine, et que les tableaux qui fonctionnent le mieux concernent le lifestyle, la mode, l’art, la cuisine… Ce n’est pas du sexisme ordinaire, simplement ces thématiques collent très bien à ce média organisé autour de petites vignettes.

LinkedIn

LinkedIn est une sorte de facebook pour le monde professionnel. On y parle compétence, RH, management, actualité des entreprises. On y cherche aussi un emploi, on y recrute.

J’aime, j’adore LinkedIn. D’abord car il s’agit d’une sorte de facebook sur lequel les gens sont généralement civilisés. Ensuite car contrairement à facebook, les messages y sont encore bien diffusés : les personnes qui vous suivent voient vos messages. enfin car c’est un outil très intéressant pour faire des affaires.

Si vous avez des thématiques professionnelles à mettre en avant, ou si vous cherchez des prospects pour votre entreprise, foncez. Misez sur LinkedIn, créez une page entreprise, publiez régulièrement. Les résultats sont excellents en Business to business, mais même pour du Business to customer ou de l’associatif, cela vaut le coup.

Google+

Le réseau social de Google est en théorie puissant, avec plusieurs centaines de millions d’inscrits. Mais en réalité presque personne n’y va, sauf dans certains secteurs de niche (high tech par exemple). Vous n’avez donc pas de vraie raison d’utiliser votre temps pour un réseau qui ne vous apportera presque aucune visibilité supplémentaire.

On considère généralement que publier sur Google+ apporte un petit avantage de référencement, lors des recherches sur Google. Cela ne serait guère surprenant, même si cet effet est probablement très limité.

Mon conseil est de simplement copier-coller votre contenu facebook sur Google+ si vous avez le temps. Ne créez pas de contenu spécifique, cela n’en vaut pas la peine.

Les autres réseaux sociaux

Faut-il aller sur les réseaux sociaux en devenir ? Car outre les “gros” comme facebook, twitter et Instagram, des réseaux émergents pourraient bien devenir les stars de demain. Y aller dès à présent vous permettrait d’avoir un coup d’avance. D’ailleurs, Instagram fut un jour un petit réseau en croissance, et on voit le résultat aujourd’hui. Quelqu’un qui lancerait aujourd’hui son compte twitter devra beaucoup travailler pour espérer avoir une communauté comparable à celle d’un acteur présent sur ce réseau depuis 10 ans.

Investir ces réseaux est un pari : si vous avez le temps et trouvez un réseau social agréable, faites-le. Mais 9 fois sur 10, vous n’en tirerez rien ! Il n’y a donc pas de honte à être un suiveur, surtout si votre emploi du temps est serré.

Par contre, si un réseau social commence à décoller, alors ne ratez pas le train en marche !

En résumé

  1. Allez sur facebook, et travaillez votre présence sur le roi des réseaux sociaux.
  2. Sur vous avez un peu de temps disponible après cela, allez sur LinkedIn si vos thématiques sont professionnelles.
  3. Vous avez encore du temps et de l’énergie ? Investissez twitter et Instagram qui sont des poids lourds.
  4. Enfin, si vous n’en avez pas encore assez, testez d’autres réseaux moins connus.

J’ajouterai une ligne sur youtube. Difficile à dire si cette plateforme de vidéos en ligne est véritablement un réseau social. Avec son système de commentaires, de likes et de partages, cela y ressemble fortement. Mais la vidéo étant sa raison d’être, j’en parlerai peu ici. Si vous avez des ressources pour produire des vidéos et investir sur youtube, vous en obtiendrez des avantages importants : référencement, image, trafic Web… Youtube talonne même facebook au niveau du nombre d’utilisateurs, c’est vous dire si son potentiel est énorme.