keyboard_arrow_right
1 jour 1 astuce réseaux sociaux

L’astuce réseaux sociaux du 18 octobre : combien de hashtags dans son message ?

Beaucoup ou peu de hashtags ?

Le hashtag est un mot clef qui facilite la recherche de l’internaute. Popularisé avec twitter, il est entré dans la grammaire des réseaux sociaux, sans pour autant que l’on sache vraiment comment l’utiliser. Par exemple, faut-il en placer peu ou beaucoup ? Tout dépend du réseau social.

Sur twitter : les études que j’ai consulté indiquent qu’au-delà de 3 hashtags, l’engagement diminue. Cela est logique : voir de nombreux # sur un message court rend la lecture pénible. en réalité, ce qui est vraiment désagréable, ce sont les hashtags utilisés de façon absurde : le hashtag sert à contextualiser votre message et à mettre en valeur ses thèmes principaux. Ne l’utilisez que pour cela. Exemple : “Sur mon blog, petit test du nouvel Iphone, à qui je fais subir des choses plutôt surprenantes…”. Placer un hashtag devant Iphone est logique, à la rigueur devant test et blog. Mais c’est tout. On comprend mieux pourquoi plus de 3 hashtags est mauvais : car cela n’a aucun sens d’écrire #petit et #choses !

Trop de hashtags tuent le hashtag !

Sur Instagram : la logique est ici différente, car sur Instagram le hashtag est un élément essentiel pour rendre son message visible. encore plus que sur twitter, car aucun mécanisme de partage n’existe sur Instagram. Vous allez donc essayer de capter l’attention de non-followers par ces fameux hashtags. soyez donc généreux, et n’hésitez pas à en utiliser plus de 10. Pour ne pas gêner la lecture, placez tous vos hashtags à la fin du message, en sautant des lignes.

Sur facebook : inutile d’utiliser les hashtags, du moins pour l’instant. Personne ne fait de recherche via les hashtags sur ce réseau, et certaines études montrent même qu’ils ont un impact négatif sur la popularité du message. sans doute car les utilisateurs de facebook n’en ont pas l’habitude, et que le # dégrade la qualité de lecture, sans rien apporter en échange.

Sur Pinterest : quelques hashtags suffisent, en ciblant bien les mots essentiels et recherchés par les internautes.